Appel à manifestation d'intérêt - Economie circulaire dans les entreprises artisanales

Suite au lancement d’un appel à manifestation d’intérêt le 22 juin 2020, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Ain et Organom ont retenu 3 entreprises locales pour un accompagnement en 2021 :

 

    • - Torréfaction Dagobert : situé à Sainte-Olive dans la Dombes, David Gobert est un producteur de café bio engagé dans une démarche de développement durable. Les sachets dans lesquels est emballé le café sont produits avec des matières biodégradables et donc compostables. Il souhaiterait désormais aller plus loin en recyclant ou valorisant 100% de ses déchets, en particulier les films et sacs en plastique. En savoir plus

 

equipe dagobert

L'entreprise artisanale Torréfaction Dagobert emploie une douzaine de personnes sur son site à Sainte-Olive.

Photo : Torréfaction Dagobert

 

 

  • - PlastOyo : implanté dans la Plastics Vallée dans le Haut-Bugey, François Vuaillat travaille à la fabrication et commercialisation de boîtes de rangement à partir d’éléments modulables en plastique recyclé. Il collabore aussi avec l’association Tremplin sur la réalisation de billes en matériaux recyclés pour le rembourrage de poufs. En savoir plus

 

Caisse modulable

La boîte de rangement en plastique recyclé. Photo : François Vuaillat

 

 

  • - HeatSkin : située à Vonnas dans la Veyle, l’entreprise de Patrick Bayrat propose des solutions de chauffage pour l’usage domestique ou professionnel. Elle développe actuellement un procédé de décontamination des masques jetables et des surmatelas d’hôpitaux, afin d’augmenter leur durée d’utilisation et donc réduire à la source la production de déchets. En savoir plus

 

Pochette chauffante HeatSkin

La pochette chauffante pour réutiliser les masques. Photo : HeatSkin

 

L’accompagnement proposé par la CMA de l’Ain et Organom pourra prendre différentes formes :

 

  • - Diagnostic sur les flux (matières, énergies, déchets été eau) dans le cadre de l’opération « TPE-PME : gagnantes à tous les coûts » de l’ADEME et recherche de solutions adaptées ;
  • - Appui à l’étude de marché ou à l’étude de faisabilité du projet ;
  • - Financement pour l’achat de matériel ou des prestations externes (plafond fixé à 2000€ par entreprise) ;
  • - Mise en relation des acteurs. Les déchets plastique de la torréfaction Dagobert pourront par exemple être recyclés par Plastoyo.

En continuant votre navigation vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site internet Organom