Objets plastique à usage unique : ce qui change avec la nouvelle loi

Alors qu'il y a urgence à réduire la pollution plastique, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire fixe deux grands objectifs : tendre vers 100% de plastique recyclé d’ici 2025 et atteindre la fin de la mise sur le marché d’emballages en plastique à usage unique d’ici 2040. Pour y parvenir, la plupart des objets en plastique à usage unique vont être progressivement interdits.

 

Réduction de la pollution plastique : il y a urgence !

 

Connaissez-vous le « 7ème continent » ? Cet amas de plastique, grand comme 6 fois la France, erre au milieu de l’Océan Pacifique. Il perturbe l’écosystème marin, avec des conséquences pour l’homme car des morceaux de plastique se retrouvent dans la chaîne alimentaire. Et il y a urgence à agir car, si nous continuons à rejeter du plastique dans les mers et océans au rythme actuel, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans du monde d’ici 2050 !

 

L’interdiction des objets plastique à usage unique

 

Depuis le 1er janvier 2017, tous les sacs plastique à usage unique sont interdits dans tous les commerces (sauf s’ils sont compostables ou biosourcés). En outre, la loi antigaspillage pour une économie circulaire du 11 février 2020 prévoit de nouvelles mesures d’interdictions des plastiques à usage unique. Depuis le 1er janvier 2020, les gobelets, verres et assiettes jetables en plastique sont désormais interdits. En 2021, la liste s’allongera avec l’interdiction - entre autres - des pailles, confettis, piques à steak, couvercles à verre, couverts, bâtonnets mélangeurs pour boissons en plastique à usage unique. En 2022, les sachets de thé en plastique non biodégradable seront aussi concernés et il ne sera plus possible pour les fast-foods de donner des jouets en plastique avec les menus enfants. Le projet de loi cible également la commande publique puisque l’État et les collectivités territoriales devront dimininuer leur consommation de plastiques à usage unique « dès que cela est possible ». En 2022, les établissements recevant du public devront être dotés de fontaines à eau potable.

 

Des alternatives au jetable

 

Afin de réduire votre production de déchets et de faire des économies sur le temps long, voici quelques alternatives aux produits jetables :

 

Tableau des alternatives reutilisables

 

En savoir plus :

 

- Fin des sacs plastiques à usage unique

- La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire

- Calendrier des interdictions des produits plastiques jetables

En continuant votre navigation vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site internet Organom